17 août 2013

Un Yogathon ensoleillé

Par Fanny L. Arnaud 

Le soleil était au rendez-vous samedi matin pour les 108 salutations au soleil du Yogathon.


Le 17 août dernier, 50 amateurs de yoga se sont réunis sur le campus de l’Université McGill pour 108 salutations au soleil. Le défi organisé par La Fondation L’Art de Vivre visait à réunir des fonds pour le programme Care for Children.


Ariane Gagné est venue avec une amie. Elle n’a jamais fait de yoga et ne connaît pas les 12 mouvements de la salutation au soleil.

« Je suis surtout là pour soutenir une cause, » dit-elle.

En effet le Yogathon est moins un défi sportif qu’une occasion de se réunir pour la bonne cause.

La Fondation L’Art de Vivre est une organisation non-gouvernementale présente dans plus de 150 pays à travers le monde. Elle offre des cours de yoga, de méditation et de réduction du stress en accord avec la philosophie de son fondateur « On ne pourra parvenir à la paix dans le monde qu’avec un esprit exempt de stress et une société sans violence. »

Sur la pelouse de l’Université McGill, les bénévoles accueillent les participants. Ils distribuent des encas et des boissons. Les gens discutent, se choisissent un tapis de yoga et s’installent sur l’herbe. La musique commence et Ralph Matta, organisateur de l’événement et enseignant de yoga, monte sur l’estrade.


« Dédions notre pratique d’aujourd’hui à Care for Children, » dit-il.


Care for Children est un programme de La Fondation L’Art de Vivre qui organise la construction d’écoles et d’infrastructures pour les enfants en Inde. L’édition 2013 du Yogathon a permis de récolter $30 000 à travers le Canada.

Le défis a, en effet, eu lieu dans 10 villes du pays en même temps : Vancouver, London, Toronto, Montréal, Québec, St. Mathieu-du-Parc (Mauricie), Windsor, Halifax, Ottawa and Pembroke.


Ralph décompose les mouvements de la première salutation pour les débutants. Certaines personnes le regardent, d’autres l’imitent. Il compte « un : inspire, deux : expire. » Petit à petit tout le monde s’y met, les volontaires corrigent les postures et bientôt les 50 personnes bougent au même rythme. Les passants s’arrêtent, regardent, posent des questions. 


La salutation au soleil a des vertus pour le corps et pour l’esprit. La combinaison des 12 postures aide à réduire la dépression, l’anxiété et le stress. Ça raffermit les muscles et brûle des calories. Faire 108 salutations au soleil est une tradition. Ce chiffre est sacré pour différentes raisons dont notamment le fait que le diamètre du soleil soit 108 fois supérieur à celui de la Terre.

Les gens n’hésitent pas à faire une pause. Il fait chaud. Ils s’arrêtent pour boire de l’eau ou installer leur matelas un peu plus à l’ombre.

Après environ deux heures, le défi est remporté. Les participants se détendent.

Adrienne Piggott n’a fait du yoga qu’une ou deux fois dans sa vie. Lors du Yogathon, elle a fait 107 salutations au soleil.


« Je vais revenir l’année prochaine, » dit-elle. « Et en attendant, je vais faire du yoga régulièrement parce que ça me fait du bien. »


Et elle n’a pas été la seule à apprécier le défi.

Sylvie Cournoyer pratique le yoga depuis 10 ans. Elle l’enseigne à Montréal. Pour elle, faire la salutation au soleil en groupe est une expérience totalement différente que de la faire seule.

« L’énergie du groupe augmente la puissance de la salutation au soleil, on peut ressentir les vibrations, » dit-elle.

Pour d’autres, le Yogathon est une opportunité de faire du yoga en extérieur dans une ambiance conviviale.

Roshan Pandey est venu pour la musique et pour les gens. Il n’avait jamais fait plus de 30 salutations au soleil d’affilée jusqu’à aujourd’hui.


« C’était plus facile que je pensais, » dit-il. « J’ai réussi le défi. »